L’art de l’oblique

Se jouer des perpendiculaires

Isabelle Courroy travaille sur l’énergie primordiale du souffle et développe les dimensions à la fois archaïques et contemporaines de ses instruments, les flûtes obliques kavals, jouées traditionnellement dans tout l’Orient de l’Europe et l’Occident de l’Asie.

Nourrir le flux de la création

Isabelle courroy initie et fédère de nombreux projets de création.

Dé-genrer le monde des flûtes kaval

Elle est la première femme soliste des flûtes kavals


Elle mène une carrière internationale qui la conduit au Yémen, Luxembourg et Japon, en Egypte, Turquie, Algérie, Maroc, Espagne, Portugal, Sardaigne, Italie, Croatie, Grèce, Albanie, Serbie, Tchéquie, Hongrie, Suisse, Belgique, Allemagne, Danemark, Pologne, Russie…

Le mot kaval, dont la racine signifie “la parole” en arabe et “la promesse” en persan est le mot turc qui désigne les flûtes pastorales dans les Balkans. De cette double appartenance animale et sacrée, les flûtes kaval tirent des forces complexes et puissantes.

Les flûtes obliques sont de simples tubes, portes-voix d’une parole millénaire, à travers lesquels Isabelle Courroy insuffle la singularité de son style.

Elle s’inscrit dans un processus de création libéré de toute nostalgie, tant d’un ailleurs fantasmé que d’un passé idéalisé.

Faire bouger les lignes

Idée originale et dramaturgie – Isabelle Courroy – Création en cours

Solo scénographié pour kaval et sons fixés (55′).

Six oeuvres commandées aux compositeurs : Zad Moultaka, Michel Moglia, François Wong sont diffusées en hexaphonie et sont accompagnés des vidéos projetées de Ralph Louzon.

Pour enrichir sa palette sonore et les possibilités de  jeu, elle pousse ses investigations dans le domaine de la lutherie, allant jusqu’à fabriquer elle même ses flûtes et expérimenter de nouveaux prototypes d’instruments. Elle varie les paramètres et diversifie les matériaux, os, bois, gaines électriques, cuivre, plexi glass et cristal.

En collaboration avec le facteur de flûtes Riccardo Von Vittorelli, elle cherche de nouvelles formes
Elle varie les paramètres et diversifie les matériaux, os, bois, gaines électriques, cuivre, plexi glass et cristal.

Trouver sa place et s’accorder

Une discographie éclectique

Coup de coeur de l’Académie Charles Cros 2014
Victoires de la Musique 1992
Diapason d’or 1992
ffff de Télérama 1996
Choc du Monde de la Musique 1996
Diapason d’Or 1996
Choc du Monde de la Musique 1998

Isabelle Courroy – Les transmutations d’un souffle

par Laurent Aubert. Atelier d’Ethnomusicologie de Genève

Abreuvée aux sources pour l’essentiel turco-balkaniques de son instrument, Isabelle Courroy croit aux fulgurances de l’improvisation, dont émane l’essentiel de son répertoire. Entre méditations solitaires et fusionnelles connivences, les souffles éoliens de son kaval vous chamboulent l’âme pour mieux vous entraîner dans leurs volutes enivrantes.

D’apparence modeste et rustique – un simple tuyau percé de quelques trous –, le kaval n’est pas pour autant un instrument facile à manier : il faut toute la délicatesse et la force de conviction d’une véritable artiste pour en maîtriser les ultimes subtilités. Ces qualités sont ici mises au service d’une inspiration kaléïdoscopique, sans cesse renouvelée au fil des pièces qui, comme les perles d’un rosaire, s’égrènent dans cet album aux mille orients.


Croiser les esthétiques

Invitée régulièrement à rejoindre d’autres artistes tant dans le domaine des musiques dites du monde que dans ceux des musiques anciennes, contemporaines, traditionnelles et actuelles, Isabelle Courroy a su développer une grande fluidité et beaucoup de plasticité dans son jeu.

Contretemps

En compagnie de Patrick Boucheron et Bruno Allary


Il sole non si muove

Théâtre Durance, Chateau Arnoux (04) – 15 novembre 2019


ZAMAN FABRIQ


L’immobile voyage avec Shadi Fathi


Avec Canticum Novum 

L’ensemble Canticum Novum spécialisé dans les répertoires de musiques anciennes invite Isabelle Courroy à intégrer ses programmes AASHENAYI : rencontre en terre OttomaneTOPKAPI : musiques à la cour de Soliman le Magnifique, EMZARA (2018), ALBASS’MA (2019)

Festival de Musiques sacrées de Fès, Perpignan, Festival d’Ambronay, La Chaise Dieu, La Grange Meslay, La Folle Journée de Nantes, Tokyo, Iekaterinbourg, Via aeterna de Nara (Japon)…


Avec AKSAK

Depuis 1989, les cinq membres fondateurs du groupe, creusent les sillons des musiques balkaniques et en nourrissent le flux créatif.

Pulsar

  • Discographie

Avec Musicatreize, Françoise Atlan et  Keyvan Chemirani, avec Aksak et  Bijan Chemirani, Panselinos, Kumpania Massalias, Canticum Novum, Cie Rassegna, Zaman Fabriq, Il sole non si muove…


Musiques de film


JASMINE – Bande-annonce

  • Tournées et Festivals …
    … Winter Sochti Festival (Moscou), La Philharmonie de Paris, Festival Oh les beaux jours au Théâtre de la Criée de Marseille, Festival d’Ambronay, Festival de Musiques sacrées de Fès, de Perpignan, Festival de La Chaise Dieu, La Grange Meslay, La Folle Journée de Nantes, La Folle Journée de Tokyo, La Folle Journée de Iekaterinbourg, Festival Via aeterna de Nara (Japon), Festival International des Musiques à l’Ecran de St Raphael, Festival Les Suds’Arles, Festival de Sant Chartier, De bouche à oreilles de Parthenay, Les Joutes musicales de Correns, Aux heures d’été de Nantes, Festival du Chateau d’Ars, Les rencontres de la voix – Vézelay, le Festival d’Ambronnay, la Fondation Royaumont, le Festival de Calvi, Festival de Chaillol, Le Printemps de Bourges, Babel Med, La Fiesta des Suds, Les temps chauds, Festival International de Palma de Mallorca

  • Interviews

L’immobile voyage Trio – Interview Michel Flandrin 7 octobre 2015 – Avignon

Interview  Radio Télévision Suisse. Nov 2014.


Crédits photos : Françoise©Gourrichon – Ralph©Louzon – Muriel©Despiau – Bernard©Pichène

©kaval.org