Un éloge de l’oblique

Se jouer des perpendiculaires et décloisonner les genres

Isabelle Courroy est la première femme soliste des flûtes kavals, jouées dans tout l’Orient de l’Europe et l’Occident de l’Asie.

Isabelle Courroy – Contretemps. Théâtre National de La Criée – Marseille 2018

Elle travaille un matériau sonore né de l’énergie viscérale du souffle, sculpté par la pulpe des lèvres et modulé à pleine main par la chair des doigts.

Ses recherches l’amènent à développer et mettre en synergie les dimensions à la fois archaïques et contemporaines de ses instruments.

La plasticité de son jeu et la singularité de son style marquent ses contributions tant dans le domaine des musiques du monde, traditionnelles, qu’actuelles, anciennes et contemporaines

Faire bouger les lignes

Depuis 2006, Isabelle Courroy commande de nouvelles oeuvres à des compositeurs contemporains. Riches d’une complicité ancienne, Zad Moultaka fut le premier auquel elle fit appel. Ainsi, Le Vent souffle où il veut III, pour flûte kaval, zarb et sons fixés fut créé à l’Abbaye de Royaumont pour le duo qu’elle formait alors avec Djamchid Chemirani.

Pour son Solo scénographié – Loxias – Souffles de cristal (2018), six nouvelles pièces mixtes pour kaval et sons fixés des compositeurs Zad Moultaka, Michel Moglia et François Wong ont été crées.

Ces pièces forment le corpus de deux autres formes solo : Hybrid songs (2019) et Un éloge de l’oblique (2020)

Création soutenue par la DRAC Paca et La Cité de la Musique de Marseille.
Production L’oreille buissonnière

Pour Loxias, Isabelle Courroy conçoit de nouveaux instruments, les Kavals de cristal qu’elle fait fabriquer par le verrier scientifique Ludovic Petit (Atelier de Larbi Saya – Paris)

Ludovic Petit en pleine fabrication d’un kaval de cristal

Le Mobile harmonique construit par Tom Rider.

Mobile harmonique de Tom Rider

Créer des liens transversaux

Aux cotés de l’historien Patrick Boucheron et de Bruno Allary pour la création Contretemps – (Création au Théâtre National de La Criée – Marseille 2019). Livre disque. Editions du Seuil / Automne 2020

Croiser les esthétiques

Aux côtés de Mireille Collignon, viole de gambe et de la Cie Rassegna, Il sole non si muove, se penche sur la circulation des chansons profanes au XVIème siècle. (Album Buda Musique)

Zaman Fabriq (la fabrique du Temps) avec la Compagnie Rassegna

Bruno Allary / Guitares et direction artistique, Cheikh Zeïn Mahmoud /chanteur soufi de Haute Egypte, Isabelle Courroy / Fûtes kavals, Tiko / Human Beatbox, Philippe Guiraud / Basse

Canticum Novum, est un ensemble spécialisé dans les répertoires de musique ancienne. Isabelle Courroy a rejoint l’Ensemble pour les créations Aashenayi (aux éditions Ambronay), TOPKAPI, Emzara , et Alb’sma.

En 2015, lors de son premier voyage à Tokyo, elle entame une collaboration avec le joueur de Shakuhatchi Akihito Obama.

De ces premiers échanges naîtront d’incroyables réalisations dont les ramifications perdurent aujourd’hui tant en France qu’au Japon.

La route de la soie en concerts au Japon 2018 et 2019. Avec Jiang Jian-Hua, Ehru / Tsugumi Yamamoto, Koto / Yutaka Oyama, Tsugarushamisen /Akihito Obama, Shakuhatchi et l’Ensemble Canticum Novum.

Creuser le sillon des flûtes obliques

Aux côtés de Shadi Fathi avec le projet L’Immobile voyage

L’immobile voyage en trio : Shadi Fathi – Isabelle Courroy – Wassim Halal

Au sein du Quintette Aksak. Depuis 1989, en compagnie des mêmes musiciens : Philippe Fransceschi, Christiane Ildevert, Patrice Gabet et Lionel Romieu. Une constance scénique peu commune et une discographie abondante..

Faire se rencontrer les publics

Avec les Arts du cirque : La Rose des vents en compagnie de la chorégraphe Aïcha Aouad

Pour le Cinéma: Elle compose la B.O du film Jasmine du réalisateur Alain Ughetto

En Ciné Concert : Grass, le combat d’une nation pour la vie. Merian C. Cooper, Ernest B. Schoedsack et Marguerite Harrison. 1925 /70’– USA

Peu diffusé, ce film a inspiré à Isabelle Courroy (France) et Shadi Fati (Iran), une création musicale originale et inédite.

Transmettre

Isabelle Courroy est souvent sollicitée comme pédagogue, (CNFPT, Conservatoires de Strasbourg, Nancy, Digne Manosque, Cité de la Musique de Marseille, Festival Suds’Arles et actuellement à L’I.I.M.M (Institut International des Musiques du Monde) d’Aubagne et au C.R.I du Pays d’Apt).

Sa double culture à la fois traditionnelle et savante lui permet de créer des passerelles entre les genres musicaux et les méthodes de transmission.

Voyager

Isabelle Courroy mène une carrière internationale

Yémen, Japon, Turquie, Russie, Algérie, Maroc, Espagne, Portugal, Sardaigne, Italie, Croatie, Grèce, Albanie, Serbie, Tchéquie, Hongrie, Suisse, Belgique, Luxembourg, Allemagne, Danemark, Pologne…

Isabelle Courroy par Muriel Despiau

Discographie

Une vingtaine d’albums depuis 1992

Coup de coeur de l’Académie Charles Cros en 2014 et 2019, Choc du Monde de la Musique en 1998, ffff de Télérama, Choc du Monde de la Musique et Diapason d’Or en 1996, Victoires de la Musique 1992, Diapason d’or en 1992

Prochains enregistrements et sorties d’album :

Automne 2020 : Contretemps, avec Patrick Boucheron et Bruno Allary. Livre disque aux éditions du Seuil.

Hiver 2020/21 : Confluence#2 – Un éloge de l’arbre

Printemps 2021 : Confluence#3 – Un éloge de l’oblique (2021)

Al’basma avec l’Ensemble Canticum Novum aux Editions Ambronay. Enregistrement prévu à l’Automne 2020 à l’Abbaye de Sylvanès.

Shiruku avec Tsugumi Yamamoto, Koto / Yutaka Oyama, Tsugarushamisen /Akihito Obama, Shakuhatchi et l’Ensemble Canticum Novum. Enregistrement prévu au printemps 2021 à l’Abbaye de Noirlac.

Focus sur Confluence#1 – Album de compositions personnelles

Buda Musique 2014 / Production MCE &L’OB
Création soutenue par la Région PACA

Isabelle Courroy – Les transmutations d’un souffle

par Laurent Aubert. Atelier d’Ethnomusicologie de Genève

Abreuvée aux sources pour l’essentiel turco-balkaniques de son instrument, Isabelle Courroy croit aux fulgurances de l’improvisation, dont émane l’essentiel de son répertoire. Entre méditations solitaires et fusionnelles connivences, les souffles éoliens de son kaval vous chamboulent l’âme pour mieux vous entraîner dans leurs volutes enivrantes.

D’apparence modeste et rustique – un simple tuyau percé de quelques trous –, le kaval n’est pas pour autant un instrument facile à manier : il faut toute la délicatesse et la force de conviction d’une véritable artiste pour en maîtriser les ultimes subtilités. Ces qualités sont ici mises au service d’une inspiration kaléïdoscopique, sans cesse renouvelée au fil des pièces qui, comme les perles d’un rosaire, s’égrènent dans cet album aux mille orients.


Tournées et Festivals …

… Winter Sochti Festival (Moscou), La Philharmonie de Paris, Festival Oh les beaux jours au Théâtre de la Criée de Marseille, Festival d’Ambronay, Festival de Musiques sacrées de Fès, de Perpignan, Festival de La Chaise Dieu, La Grange Meslay, La Folle Journée de Nantes, La Folle Journée de Tokyo, La Folle Journée de Iekaterinbourg, Festival Via aeterna de Nara (Japon), Festival International des Musiques à l’Ecran de St Raphael, Festival Les Suds’Arles, Festival de Sant Chartier, De bouche à oreilles de Parthenay, Les Joutes musicales de Correns, Aux heures d’été de Nantes, Festival du Chateau d’Ars, Les rencontres de la voix – Vézelay, le Festival d’Ambronnay, la Fondation Royaumont, le Festival de Calvi, Festival de Chaillol, Le Printemps de Bourges, Babel Med, La Fiesta des Suds, Les temps chauds, Festival International de Palma de Mallorca


Interviews

L’immobile voyage Trio – Interview Michel Flandrin 7 octobre 2015 – Avignon

Interview  Radio Télévision Suisse. Nov 2014.

Documentaire


Crédits photos : Françoise©Gourichon – Ralph©Louzon – Muriel©Despiau – Bernard©Pichène

©kaval.org